Grossesse immédiatement après une fausse couche: Quels sont les risques?

Fausse couche — un de la situation la plus douloureuse et désagréable qui ne peut arriver à une femme. Beaucoup de femmes après avoir subi un avortement spontané sont déprimés, ils ont une pensée qui ne sera jamais en mesure d’avoir des enfants et ainsi de suite. Certaines femmes ressentent la peur d’une éventuelle grossesse, et certains, au contraire, cherche le plus tôt possible de tomber enceinte après une fausse couche.

Il a justifié cette étape et que la grossesse dangereuse a eu lieu immédiatement après l’avortement? Ou, devrait écouter les recommandations de médecins et de jeter une nouvelle grossesse dans le futur?

Fausse couche et ses causes

L’avortement est appelé l’avortement jusqu’à 28 semaines spontanée, selon de nouvelles données jusqu’à 22 semaines (dans cette période, l’enfant peut déjà survivre en dehors du ventre de la mère, en présence d’un équipement spécial). Sur cette base, il ya des avortements précoces, qui est, ceux qui ont effectué jusqu’à 14 semaines, et plus tard — dans la période de 14 à 28 semaines.

Par ailleurs, se réfère à l’avortement et l’avortement raté. À propos de l’avortement manqué dire, lorsque le fœtus est mort in utero, et l’utérus pour une raison quelconque ne pouvait pas pousser dehors (pas tenue fausse couche).

Causes de fausse couche:

  • anomalies génétiques et chromosomiques (dans ce cas, la nature même de l’homme pressé de se débarrasser de non-viable);
  • maladies infectieuses aiguës de la mère (la grippe, la rougeole, la varicelle, etc.);
  • génitale chronique sévère et la maladie extragénitale sont des femmes;
  • malformations de l’utérus;
  • , les infections sexuellement transmissibles;
  • la grossesse avec un dispositif intra-utérin;
  • raisons immunologiques;
  • la prise de certains médicaments (corticostéroïdes, les anticonvulsivants, antibiotiques);
  • Rhésus-conflit;
  • béance cervicale (l’échec du col de l’utérus);
  • lourd travail physique.

Pourquoi les médecins contre la grossesse immédiatement après un avortement?

Beaucoup de femmes deviennent enceintes peu de temps après une fausse couche, obtenir une certaine partie des reproches, le ressentiment, et parfois même des menaces du médecin dans la clinique prénatale. écrire femme sur les forums, disent-ils, les médecins ne comprennent pas il serait souhaitable d’avoir un bébé. Eh bien, oui, sans parler de leur?

Une querelle gynécologues pas malice, mais par crainte pour la santé de la femme et de sa grossesse. Pour si peu de temps (habituellement ce mois — deux après une fausse couche), le corps n’a pas encore récupéré, composez vigueur avant la prochaine grossesse.

On sait que pendant la grossesse il ya une forte changements hormonaux et la cessation soudaine de la grossesse entraîne des perturbations hormonales. Donc, dans le contexte d’un équilibre hormonal est instable risque très élevé d’avortements spontanés à répétition.

En outre, les avortements sont souvent accompagnés de perte de sang massive, ce qui conduit à l’apparition d’une anémie post-hémorragique et la grossesse qui se développe dans le contexte d’un manque d’hémoglobine, ne sera pas obtenir la quantité nécessaire d’oxygène et de nutriments, le fœtus menace à la traîne de la croissance et le développement. Ne pas exclure la possibilité d’une grossesse extra-utérine (infections, les maladies chroniques de l’utérus et appendices).

Également au cours de cette période — à partir du jour de la nouvelle avortement de grossesse — les femmes ne disposent tout simplement pas le temps de passer les tests nécessaires pour déterminer la cause de l’avortement et, si possible, son élimination.

Voilà pourquoi les médecins fortement conseillé de ne pas se précipiter à sa grossesse au moins six mois, pour donner au corps le temps de récupérer et également passer l’examen nécessaire.

Que faire?

Si elle est vraiment arrivé, et la femme est tombée enceinte accidentellement Chayan ou immédiatement après une fausse couche en premier lieu ne devrait pas être bouleversé, surtout si la grossesse est désirée. Grossesse après une interruption non autorisée précédente pour enregistrer, il n’a pas d’importance, il est souhaitable ou non. Chaque nouveau l’avortement réduit les chances d’une femme de tomber enceinte à nouveau et faire un bébé en bonne santé.

Principalement la grossesse immédiatement après un avortement est nécessaire de limiter l’activité physique et la hausse des marchandises (comme ils disent, ne rien soulever plus lourd que d’une cuillère).

Deuxièmement, dans l’alimentation devrait prévaloir fruits et légumes frais, et dès qu’elle a découvert la grossesse, elle devrait immédiatement commencer à prendre de l’acide folique (prévention des anomalies du tube neural). Un médecin de la clinique prénatale de recommander un traitement préventif (éventuellement en milieu hospitalier) afin de maintenir la grossesse.

Refusant l’hospitalisation est pas nécessaire, parce que la première tâche d’une femme — est de préserver et de rendre la grossesse. Le traitement préventif est constitué de médicaments antispasmodiques, relaxant le tonus musculaire de l’utérus (No-Spa, spazgan, papavérine).

Médicament très efficace comme Magne-B6. Il contient du magnésium, qui a un effet spasmolytique et de la vitamine B6, qui sert de guide de magnésium cage. Hormones également nommés (analogues de la progestérone) et Djufaston Utrozhestan (pour l’administration entérale, et pour l’introduction du vagin).

Tarifs de la thérapie préventive pour tous grossesse effectuées à plusieurs reprises, au cours de la période critique de 6 — 8 semaines 10 — 12 Semaines 14 — 16, 18-20, 22 — 24 et ainsi de suite.

Share →