Imupret et des médicaments antiviraux pour les enfants

Terme Absolument tous les parents de première main bien connus «infections virales respiratoires aiguës» (SRAS). Ce groupe de maladies est un chef de file dans la structure des maladies infectieuses, et est au moins 60%. Et agents de virus du SRAS peuvent être nombreuses (environ 300), et même certaines bactéries (dans 5-7% des cas), et la grande majorité liées à la grippe, l’infection de l’adénovirus, parainfluenza, les rhinovirus, etc. Séparément, il aurait dû faire référence au fait que l’immunité après avoir souffert du SRAS est pas strictement spécifique, qui est, le même enfant peut avoir eu une infection respiratoire 6-8 fois par an. Des épisodes répétés de la maladie est clairement aide à réduire la résistance de l’organisme, l’émergence d’états de carence immunitaire transitoires, en augmentant la sensibilisation globale, développement physique et mental retardé, etc.

Voilà pourquoi la question du traitement adéquat et opportun du SRAS est pertinente pour tous les gens, et surtout les enfants.

Épidémiologie

ARI sont omniprésents, ils sont des enfants absolument malades de tout âge, et, malheureusement, même le plus petit. La source de l’infection est un homme malade. chemin de transmission typiquement l’air et moins – contact ménage (par exemple, une infection adénovirale).

La porte d’entrée pour le virus – muqueuse du tractus respiratoire et digestif supérieur, de la conjonctive de l’oeil. Pour SRAS est caractérisé par la saisonnalité, et le pic d’incidence se produit dans la période automne-hiver. Le degré élevé de morbidité due à des facteurs environnementaux (froid, temps humide, la pollution, etc.), les caractéristiques biologiques du corps de l’enfant (de l’immaturité physiologique du système immunitaire), et les mauvaises conditions matérielles.

Clinique du SRAS chez les enfants

Les signes cliniques du SRAS sont très semblables les uns aux autres:

  • la gravité obscheintoksikatsionnogo syndrome (fièvre variable, «douleurs» des douleurs articulaires, une faiblesse, des maux de tête, fatigue, etc.)
  • syndrome catarrhale, en fonction de la destruction de diverses parties de l’appareil respiratoire (de la congestion nasale, les éternuements, rhinite, toux, maux de gorge, etc.).

Leur gravité dépend directement du type d’agent pathogène et l’état de la résistance immunitaire de l’organisme. Malheureusement, nos enfants ont un degré élevé de sensibilité au SRAS, sont plus enclins à durée prolongée et, plus inquiétant, la maladie se produit souvent avec des complications (l’inflammation dans le ENT, système broncho-pulmonaire, etc.) et causer une exacerbation maladies chroniques existant. Ainsi, le traitement du SRAS chez les enfants – Il est une tâche très importante et responsable.

Le traitement du SRAS chez les enfants

Le repos au lit recommandé, le régime alimentaire (aliments riches en vitamines legkousvaimaemaya), boisson abondante.

Le traitement médicamenteux des infections virales respiratoires devrait être composé de trois piliers:

  • etiotropic (conçu pour lutter contre le virus): anti-viraux,
  • pathogénique (affecte les principaux liens de processus pathologique): non-stéroïdiens anti-inflammatoires, les antihistaminiques, les agents immunomodulateurs,
  • symptomatique (visant à l’élimination des principaux symptômes de la maladie), les décongestionnants, Sekretolitiki, mucolytiques (diluants de mucus).

Imupret dans le traitement des infections respiratoires aiguës chez les enfants

Aujourd’hui, le rôle de leader parmi les préparations à base de plantes retirées. L’un d’eux est Imupret – Drogue naturelle combinée qui est produite entreprise pharmaceutique bien connue «Bionorica».

Par exemple, il comprend sept plantes médicinales: écorce de chêne, racine de guimauve, achillée millefeuille, pissenlit herbes, prêle, fleurs de camomille pharmacie et de racine de guimauve. Il est présent et en raison des propriétés pharmacologiques Imupret drogue diversité et multi-vecteur, à l’exception des effets immunomodulateurs et a antivirale, anti-inflammatoire et anti-oedème effet et l’effet enveloppant est local et de manière fiable prouvé qu’il peut réduire la sévérité de la douleur.

Imupret stimule la phagocytose (réponses immunitaires protectrices de l’organisme) contribue à la restauration d’éléments endommagés cellulaires (processus de réparation) et l’élimination rapide des germes. Le profil de sécurité élevé et l’efficacité éprouvée de la drogue et identifié Imupret largement utilisés dans le traitement du SRAS. Il peut être appliqué pour traiter ou empêcher la maladie et ses complications.

Il convient de noter Imupret forme pratique de la libération. Le médicament est disponible:

  • sous la forme de gouttes pour administration orale (recommandé pour les très jeunes)
  • sous la forme de pilules et comprimés (pour les enfants plus âgés et les adultes).

Imupret pris indépendamment des repas, prennent la forme de la tablette de l’ensemble (sans les mâcher ou écraser) et des gouttes peuvent être ajoutés au thé ou de jus. La durée du traitement et la dose sont choisis strictement individuel, et seul un expert. En règle générale, le traitement de pathologies chroniques est d’au moins 6 semaines, et dans le cas de maladies aiguës – au moins 1 semaine.

Utilisation guidée Imupret suit: maladies respiratoires aiguës inflammatoire prescrit 2 comprimés ou 25 gouttes 5-6 fois par jour; Les enfants de 6-15 ans — 1 comprimé ou 15 gouttes 5-6 fois par jour; Enfants de 1 à 6 ans — 10 gouttes 5-6 fois par jour; les enfants de moins d’un an — 5 gouttes 5-6 fois par jour.

Imupret présente une excellente tolérabilité, a un minimum d’effets secondaires et est contre-indiqué seulement dans le cas d’intolérance individuelle de composants.

Share →