L'inflammation des symptômes rénaux

Afin d’identifier rapidement les maladies rénales, doivent être bien conscients des symptômes d’une maladie particulière. Dans le contexte des problèmes avec les reins se développent des maladies courantes telles que l’inflammation de la vessie, la lithiase urinaire, pyélonéphrite, glomérulonéphrite et d’autres.

Si il ya un soupçon d’une inflammation des reins, les symptômes doivent immédiatement examiner. Les symptômes de la glomérulonéphrite apparaissent comme des maux de tête, la faiblesse, l’augmentation de la pression artérielle, la présence de sang dans l’urine, trop petite quantité d’urine ou, au contraire, augmenté. Les protéines et les erythrocytes peuvent être détectés par analyse d’urine. Défaite enchevêtrements rénale corticale caractérise cette maladie.

Fondamentalement – ce sont les effets d’un mal de gorge, la grippe, le rhume. Glomérulonéphrite peut déclencher une série d’empoisonnement, par exemple, la vapeur de mercure, les champignons, les piqûres d’abeilles sont aussi, les vaccinations, les complications allergiques dangereuses.

L’inflammation du rein, les symptômes de qui sont semblables aux symptômes de la glomérulonéphrite, devrait être comparée à d’autres maladies – pyélonéphrite. Il est quelque peu différente de la précédente, et là, dans la moelle intérieure tubulaire et bassinet du rein. Cette maladie est accompagnée de maux de dos, de fortes fluctuations de la température du corps, maux de tête fréquents.

L’urine devient trouble et sombre.

Très moments désagréables offrent une colique néphrétique. Ils provoquent une douleur brûlante forte. Miction est fréquent, douloureuse difficile, et parfois peut être une cessation complète de ses activités.

Tout ceci peut être accompagné par la constipation, des ballonnements, des vomissements.

Signes décrivant l’inflammation des reins, les symptômes se produisent en même temps, offrir beaucoup de moments désagréables au stade initial de développement d’une maladie. Mais ces choses seront encore plus importants, sinon entreprendre rapidement un traitement que l’inflammation aiguë aller inévitablement en chronique. Cela peut conduire à des maladies graves comme l’insuffisance rénale, qui se traduit par un gonflement, l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque, le foie, les organes de l’hématopoïèse.

Peut se produire chez les enfants néphrite symptômes en eux sont les mêmes que chez les adultes, seulement un enfant ne peut pas toujours ils se plaignent. La tâche des parents – le temps de voir et de réagir à des changements dans le comportement de l’enfant.

Tout d’abord, il est nécessaire de retracer le nombre et la fréquence de l’excrétion d’urine. Une bonne quantité de jour enfant urine dépasse pas le nombre de la nuit. Si le phénomène est à l’opposé, il existe des preuves de violation des reins.

Deuxièmement, l’émergence d’une forte soif être immédiatement alerté depuis ce symptôme peut être causé non seulement par cette maladie. Par conséquent, il est nécessaire de répondre immédiatement à un spécialiste en pédiatrie.

Juste très difficile d’établir une inflammation des reins, les symptômes ne sont pas toujours exprimées de manière adéquate. État général de l’enfant malade est caractérisée par la peau pâle, des maux de tête, gonflement des paupières, malaise général, perte d’appétit. Analyse d’urine et de sang permet de clarifier le diagnostic et le traitement approprié.

Son succès dépendra largement de la façon dont il se conformera à la malade.

Inflammation du rein chez les enfants exposés à l’hospitalisation obligatoire. Après un cours de traitement est réalisé analyses répétées, et si les principaux symptômes de la maladie ont disparu, le patient renvoyé à la maison. Les parents doivent redoubler d’attention à l’enfant encore fragile. Tout en marchant pour prévenir l’hypothermie et d’épuisement. Si les pieds trempés, les chaussures doivent être remplacés immédiatement et garder au chaud.

Refroidissement en conjonction avec l’humidité est très dangereuse, car elle affaiblit le système immunitaire et peut conduire à une rechute de la maladie, qui peut conduire à des conséquences plus graves.

Share →