Qu'il y ait d'empoisonnement

maux d’estomac, des vomissements, des nausées. En règle générale, la raison de cette condition est l’intoxication alimentaire de base. Probablement tout le monde a subi les conséquences de l’utilisation de mal traitée, non lavés ou produits déclassés.

Malheureusement, personne est à l’abri de la maladie, le plus souvent les enfants souffrent d’empoisonnement.

Si la condition est pas compliqué par des convulsions, une forte fièvre, de la diarrhée continue, de l’essoufflement et de douleurs musculaires, est suffisant pour prendre de la drogue et d’assurer le confort du patient. Dans les cas plus graves, vous devez immédiatement appeler un médecin. Toutefois, indépendamment d’être dans quelques jours le patient devra suivre un régime spécial.

Alors que vous pouvez manger à un empoisonnement? Le régime d’empoisonnement doit inclure des repas légers ou état semi-liquide. Le but principal de l’alimentation est de réduire le fardeau sur les organes digestifs, et restaurer leur ancien fonctionnement normal.

Pendant cette période, les exclus de produits de régime qui causent la putréfaction de l’estomac et de la fermentation, de stimuler la production de suc gastrique, et «ennuyeux» système digestif.

Conditions de l’offre en cas d’intoxication:

  • Alimentation légère nommé environ trois jours pour compléter la récupération.
  • Cohérence de la nourriture doit être liquide ou de la purée.
  • Le menu se compose de plats bouillis ou cuits à la vapeur. Ainsi, il est nécessaire de contrôler leur température – ni chaud ni froid.
  • Il ne faut pas surcharger l’estomac, réduisant le volume quotidien. Le nombre de calories consommées par jour ne doit pas dépasser 1000 kcal.
  • Consommer la quantité maximale de liquide, y compris l’eau pure. Propriétés utiles de l’herbe de Saint John a le thé, qui est un antibiotique intestinale naturelle.
  • Manger peu et souvent.
  • Produits phares: petits fruits et de jus de fruits, le thé fort, les hanches de bouillon, bouillons fragiles, thés céréales (sarrasin, riz), purée cuit la viande maigre, des décoctions de fruits secs, carottes râpées, la compote de pommes, et des craquelins.
  • Malbouffe: saucisses, poissons gras et la viande, fumé, conserves, de l’orge, de l’orge et de la bouillie de mil, café, lait entier, une variété de bonbons, de cacao.

Exemple de menu:

Le premier jour – aux intoxications sévères et modérés mieux de ne rien manger. Mais dans le même temps vous avez besoin de boire beaucoup pour éviter la déshydratation: thé, de l’eau minérale, les hanches de bouillon. En règle générale, le premier jour de l’intoxication chez les humains ne sont pas la sensation de faim, ainsi, par le pouvoir de me forcer à manger, il est pas nécessaire. Si votre appétit sera ressentie – ronger craquelins, arrosé de thé sucré.

Il permet de neutraliser les substances nuisibles.

Les secondes et les jours suivants – peut être introduit progressivement dans le régime alimentaire de la purée et des repas légers liquides. Pendant la journée, il est permis de manger du porridge de riz, des biscuits, du bouillon faible en gras, gelée, purée de viande maigre. Aussi, ne pas oublier de boire beaucoup de liquides.

Une semaine plus tard, vous pouvez revenir au menu d’habitude. Et le plus important — d’écouter votre propre corps, il vous dira que vous pouvez manger à un empoisonnement.

Mon monde odnoklassniki VKontakte FaceBook Twitter

Share →