Ureaplasma femmes

Tout à fait ne pas exister personne en bonne santé dans le monde. Même si vous ne vous souciez pas, cela ne signifie pas que vous êtes en parfaite santé. Dans le corps de chaque personne vivant un tel grand nombre de différents «petits amis», ce qui est difficile à imaginer.

Voici les temps et de devenir un problème sérieux sur le chemin de la santé parfaite.

Aujourd’hui, les infections génitales sont si diverses qu’elles se perdent dans le simple. Tous les symptômes de leurs manifestations ne diffèrent pas, les causes sont également similaires, et les risques sanitaires sont toujours élevés. Ureaplasma — une maladie qui est assez fréquent, surtout chez les femmes. Se transmet principalement par contact sexuel, sans contact ménage. Les nourrissons infectés peuvent ureaplasma pendant l’accouchement et même in utero.

La plupart souffrent ureaplazmoy femme sexuellement active et ne pas avoir un partenaire stable. Uréaplasmes peut pacifiquement vivent dans le corps de l’enfant et ne doit pas être sentait presque la vieillesse, et parfois il est auto-guérison (généralement des hommes).

Ureaplasma — sont des microorganismes qui ont pas de paroi cellulaire, l’ADN et l’audio en direct par son hôte. Ils ne pas apporter son maître ni tort ni profit, mais seulement jusqu’à un certain point. Vivre en paix, tels que la muqueuse du tractus génital, et personne ne soit empêché, mais une fois créé certaines conditions favorables pour eux et leur reproduction actif commence.

Et en quantités excessives dans le uréaplasmes du corps conduit à diverses inflammations.

Le fait de la complexité de cette maladie, il se déroule dans 90% des cas sont asymptomatiques. La période d’incubation est douloureux de plusieurs jours à plusieurs mois. Mais parfois, il ne montre pas du tout.

Les symptômes inhérents ressemblent à de nombreuses autres maladies. Il peut être clair à partir de l’appareil génital, des douleurs abdominales (dans le cas où il ya une inflammation de l’utérus et de ses annexes), des mictions fréquentes et parfois douloureux.

Mais même ces symptômes désagréables devraient être la raison de la visite chez le médecin.

Confirmez ureaplasma est pas si simple. Souvent, il est accompagné par une inflammation des voies urinaires, qui sont diagnostiqués beaucoup plus facile, mais leur traitement ne sera pas donner des résultats positifs, parce uréaplasmes continuent à se développer dans le corps et provoquer l’inflammation. Voilà pourquoi les fréquents processus inflammatoires femmes sont encouragées à projection spéciale pour ureaplasma.

Typiquement, afin de déterminer l’agent causal a utilisé deux méthodes de diagnostic et de PCR: l’inoculation de bactéries dans le milieu. Seules des études intégrées peuvent réfuter ou de confirmer la présence de corps de ureaplasma d’une femme.

Ureaplasma provoquer de nombreuses maladies graves:

  • colpitis (inflammation du vagin);
  • cystite (infection de la vessie);
  • endométrite (inflammation des parois de l’utérus);
  • cervicite;
  • endométrite du post-partum;
  • pathologie grossesse et le fœtus.

Toutes ces complications entraver le processus de la fécondation, de la vessie du fœtus ne peuvent souvent pas fixer à la paroi de l’utérus. Il est également possible la formation d’adhérences dans les trompes de Fallope, ce qui est la cause de stérilité tubaire.

Cependant, jusqu’à maintenant, les médecins se disputent à propos, ne ureaplasma sur le système reproducteur ou non. Pourtant ureaplasmosis — cette infection, qui doit être examiné lors de la planification de la grossesse. La maladie est dangereuse pour le fœtus pendant les premières semaines de la grossesse, mais aussi des antibiotiques dans cette période est hautement indésirable.

Voilà pourquoi vous avez besoin pour guérir ureaplasma (si nécessaire) bien avant la grossesse.

Il convient également de noter que même une petite quantité de uréaplasmes à une femme pendant la grossesse peut changer radicalement. Il est connu que le nombre des augmentations de la microflore conditionnellement pathogènes par suite d’effets indésirables. Ceux-ci comprennent les antibiotiques, la thérapie hormonale, l’exposition aux radiations, les troubles mentaux, le stress, les déficiences immunitaires.

Mais la grossesse — soulignent également le système immunitaire de la future mère.

ureaplasma du traitement pendant la grossesse est possible, mais toujours indésirable. Il peut affecter le développement de l’enfant, mais «non traitées» uréaplasmes lourde de danger. In utero du fœtus est protégé par le placenta, donc l’infection est pas terrible pour lui (bien que dans certains cas, l’infection se produit dans l’utérus).

Mais lors de l’accouchement tous les autres enfants, en passant par le canal de naissance mère malade est infecté. Uréaplasmes «régler» sur les organes génitaux et dans le nasopharynx des bébés.

Les femmes enceintes avec ureaplasma peuvent rencontrer diverses complications. Le plus souvent en présence de la maladie sont la naissance prématurée, et la période du post-partum était beaucoup plus difficile. Cependant, Ureaplasma pendant la grossesse est pas une indication d’interruption artificielle.

Après 22 semaines de grossesse, fournir un traitement, et la livraison est réussie. La chose principale est de détecter en temps opportun l’infection.

traiter une ureaplasma?

Avant uréaplasmes de traitement doivent être prises au sérieux. En aucun cas, ne pas l’automédication. Même le médecin fait le rendez-vous avec le plus grand soin et seulement lorsque 100% diagnostic uréaplasmes.

Traitement pour les deux partenaires. De relations sexuelles pour la durée du traitement se sont abstenus. Affectation comprennent généralement:

  • antibiotiques;
  • des médicaments qui stimulent le système immunitaire;
  • traitement local;
  • alimentation.

Uréaplasmes sensibles à l’antibiotique tétracycline, les macrolides, linkozaminy. Vous pouvez être donné des médicaments suivants: oléandomycine, roxithromycine, érythromycine, Dalatsin, clindamycine et d’autres. Comme immunomodulateurs prennent souvent Timalin, lysozyme, quelque part Karis, méthyluracile. Après le traitement, il est important de restaurer la flore intestinale et vaginale. Pour ce faire, nommer vitamines B et C, hepatoprotectors laktobakterin.

Et une alimentation revêt une importance particulière. Il devrait abandonner la épicée gras, frits, salés et fumés alimentaire, et d’enrichir votre alimentation avec des vitamines et des produits laitiers.

Rappelez-vous que presque tous les médicaments ont des contre-indications et les effets secondaires. Avant leur application, il est souhaitable de lire les instructions et consulter plusieurs spécialistes.

Beaucoup de médecins traitent un ureaplasma est déconseillé si elle ne livre pas de graves problèmes. D’autres considèrent qu’il est nécessaire de guérir ureaplasma en tout cas, surtout avant une grossesse planifiée.

Être en bonne santé!

Share →